Rédaction de document unique et Pénibilité
Contactez-nous au 06 30 56 96 60

Exposition des travailleurs aux agents CMR

Posté par: Dans: Actualités 26 juil 2019 0 commentaire

Exposition des travailleurs aux agents cancérigènes et mutagènes : 6 nouvelles VLEP

Si de nouvelles valeurs limites d’exposition professionnelle sont fixées pour cinq agents CMR, la Commission envisage de renforcer la protection des travailleurs vis-à-vis du cadmium et de ses composés inorganiques ainsi qu’aux médicaments dangereux.

Afin de renforcer la protection des travailleurs exposés à des agents chimiques cancérigènes sur leur lieu de travail, une directive du 5 juin 2019 met à jour la directive 2004/37/CE du 29 avril 2004 concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à des agents cancérogènes ou mutagènes au travail. Des nouvelles valeurs limites d’émission contraignantes sont fixées pour cinq agents cancérogènes ou mutagènes au sein de l’annexe III de la directive.
Il s’agit de la quatrième modification de la directive 2004/37/CE, et la troisième révision ajoutant des VLEP.

Six nouvelles VLEP

Cadmium et ses composés inorganiques

L’exposition des travailleurs à cette substance devra être limitée à 0,001 mg/mg3 d’air par mètre cube d’air à 20 °C et 101,3 kPa sur une longue durée (8 heures). Toutefois, comme il sera difficile de respecter cette VLEP à court terme, une période de transition de huit ans est prévue au cours de laquelle s’appliquera une valeur limite de 0,004 mg/m3 (fraction inhalable) jusqu’au 11 juillet 2027.

Béryllium et ses composés inorganiques

L’exposition des travailleurs à cette substance devra être limitée à 0,002 mg/mg3 d’air par mètre cube d’air à 20 °C et 101,3 kPa sur une longue durée (8 heures). Toutefois, comme il sera difficile de respecter cette VLEP à court terme, une période de transition de sept ans est prévue au cours de laquelle s’appliquera une valeur limite de 0,006 mg/m3 (fraction inhalable) jusqu’au 11 juillet 2026.

Acide arsénique et ses sels, ainsi que ses composés inorganiques

L’exposition des travailleurs à cette substance devra être limitée à 0,01 mg/mg3 d’air (fraction inhalable) par mètre cube d’air à 20 °C et 101,3 kPa sur une longue durée (8 heures). Pour le secteur de la fusion du cuivre, la valeur limite s’appliquera à compter du 11 juillet 2023.

Formaldéhyde

L’exposition des travailleurs à cette substance devra être limitée à 0,37 mg/m3 d’air à 20 °C  sur une longue durée (8 heures) et à 0,74 mg/m3 d’air à 20 °C sur une courte durée (15 minutes). Dans les secteurs des soins de santé et de l’embaumement, dans lesquels l’utilisation de cette substance est courante, une valeur limite de 0,62 mg/m3 sera applicable jusqu’au 11 juillet 2024.

4,4’-methylènebis(2-chloroaniline)

L’exposition des travailleurs à cette substance devra être limitée à 0,01 mg/m3 d’air à 20 °C  sur une longue durée (8 heures).

Source : Éditions Législatives

ADDI6 propose la mise en place d’une évaluation du risque chimique sur la base des démarches proposées par l’INRS ou la CARSAT, détermine le plan d’actions associés, la stratégie de mesurage des expositions professionnelles et assure le suivi des prélèvements au poste de travail. N’hésitez pas à nous contacter

 

Commenter !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles similaires